Nursing Education Module on Controlled Substances in First Nations Facilities

This educational module is intended for nurses who work in First Nations health facilities and provide care to patients who clinically require narcotics and controlled substances (CS) for optimal care. The module introduces the therapeutic application of narcotics and controlled substances along with the legal and professional competencies and responsibilities required by these nurses in order to have the authority to conduct activities with controlled substances under a Section 56 Exemption. The Section 56 of the Controlled Drugs and Substance Act (CDSA) allows the Minister of Health to exempt a person (or class of persons), controlled substance, precursor or class thereof from the application of all or part of the CDSA and its regulations. The 4 sections contained in the learning module are to support the acquisition of knowledge and clinical reasoning for nurses to understand the Federal laws and regulations governing narcotics and controlled substances.

Practitioner responsibilities and policy requirements unique to these drug classifications in First Nations health facilities will also be presented. The FNIHB Policy and Procedures on CS for First Nations Health Facilities1 , as well as the Clinical Practice Guidelines2 and the FNIHB Nursing Station Formulary3 that has been developed to assist nurses working in remote and isolated First Nations communities will be presented. Finally, examples illustrating how controlled substances are utilized in pain management and the application of selected patient and risk assessment tools needed to support and develop appropriate therapeutic interventions will be presented.

Health Canada is taking steps to ensure persons working at First Nation health facilities are appropriately authorized to conduct activities with controlled substances recognizing that these nurses are the primary providers of health care in many remote, isolated First Nation communities

—————————————-

Le présent cours s’adresse aux infirmières et infirmiers qui travaillent dans les établissements de santé des Premières Nations et dispensent des soins à des patients qui ont cliniquement besoin de narcotiques et de substances désignées (SD) en vue d’un traitement optimal. Le module éducatif présente l’application thérapeutique de narcotiques et de substances désignées ainsi que les responsabilités et les compétences juridiques et professionnelles exigées de ces infirmières et infirmiers pour avoir l’autorisation de mener des activités liées aux substances désignées en vertu d’une exemption aux termes de l’article 56. L’article 56 de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances (LRCDAS) permet au ministre de la Santé de soustraire à l’application de tout ou partie de la LRCDAS ou de ses règlements toute personne ou catégorie de personnes, ou toute substance désignée ou tout précurseur ou toute catégorie de ceux-ci. Les modules d’apprentissage suivants visent à appuyer l’acquisition de connaissances et le raisonnement clinique qui permettront au personnel infirmier de comprendre les lois et les règlements fédéraux régissant les narcotiques et les substances désignées.

Les responsabilités des praticiens et les exigences des politiques propres à ces classifications des médicaments dans les établissements de santé des Premières Nations seront également exposées. On présentera en outre la Politique et les procédures sur le contrôle des substances réglementées dans les établissements de santé des Premières nations1 ainsi que le Guide de pratique clinique2 et la Liste des médicaments des postes infirmiers de la DGSPNI3 qui a été élaboré pour aider le personnel infirmier travaillant dans les communautés éloignées et isolées des Premières Nations. Enfin, on donnera des exemples illustrant l’utilisation de substances désignées dans la gestion de la douleur ainsi que l’application de certains outils sélectionnés d’évaluation des patients et des risques qui sont nécessaires pour appuyer et développer les interventions thérapeutiques appropriées.

Santé Canada prend les mesures voulues pour s’assurer que les membres du personnel infirmier travaillant dans les établissements de santé des Premières Nations sont dûment autorisés à mener des activités faisant appel à des substances désignées et reconnaît que ces personnes sont les premiers fournisseurs de soins dans de nombreuses communautés éloignées et isolées des Premières Nations.